Revenu étudiant : Mobilisons nous contre la précarité étudiante !

publié le dans

Depuis la mise en place de la sélection avec APB, ancêtre de Parcoursup, trop de jeunes se sont retrouvés sur le bord de la route ou obligés de choisir une formation différente de leurs souhaits. Ajoutée à cela, l’augmentation de la précarité a fortement déstabilisé et remis en question l’enseignement supérieur. L’enjeu pour chacune et chacun n’est plus seulement d’obtenir un diplôme, mais bien de pouvoir avoir accès à une formation et à une vie décente. 

À ces questions essentielles, les étudiantes et étudiants demandent la fin de la sélection et la mise en place d’une allocation d’autonomie. Ces revendications de longue date du MJCF trouvent alors un écho dans le monde étudiant et font naître un espoir de mobilisation et de mieux vivre pour l’avenir. 

Aussi, l’urgence de la situation des étudiantes et étudiants a fait émerger une forme de consensus à gauche sur ces deux revendications.

Certaines nuances sont tout de même à souligner sur la question de l’allocation d’autonomie. Si la solution la plus viable pour garantir l’autonomie des jeunes semble être un revenu étudiant pour tous et toutes à hauteur de 850 € minimum avec une part fixe et une part variable, et financé en partie par des cotisations sociales, le débat est encore présent sur l’universalité et les variables de cette allocation d’autonomie. 

Malgré ça, la convergence dans la lutte et la mobilisation pourraient durablement transformer l’enseignement supérieur et la recherche.