Les Journée du Patrimoine

publié le dans

Créées en 1984, les Journées du Patrimoine permettent à tout un chacun de découvrir des lieux qui ont fait notre histoire, les 17 et 18 septembre 2022. Avant-Garde s’est intéressé à l’un des lieux emblématiques de Paris. 

Place du Colonel Fabien se dresse un gigantesque bâtiment et sa coupole, le Siège du PCF et du MJCF, cher au cœur de nombreux militants. Mais il n’en a pas toujours été ainsi, cette place ô combien symbolique a accueilli de nombreux autres bâtiments profondément liés à l’Histoire des travailleurs, du syndicalisme et du socialisme.

Au début du XIXe siècle, la place alors nommée « Place du Combat » accueillait ainsi la Maison des syndicats. « Un des hauts lieux du mouvement ouvrier international », disait Maurice Thorez. S’y tenaient des stages de formation, des réunions, mais également des cours et ateliers très variés.

En 1925, le Pavillon soviétique de l’Exposition universelle de Paris est offert aux communistes qui l’installent là où se dressera plus tard le siège que l’on connaît aujourd’hui. L’on y ouvre alors la première université ouvrière. Le Comité national pour la défense du peuple espagnol y prendra également quartier dès 1936 et verra entre ses murs de grands noms de la résistance, poussant cette porte pour leurs premiers combats. C’est d’ailleurs l’un d’entre eux qui donnera son futur nom à la place, Pierre Georges dit « Colonel Fabien ».

Les travaux du bâtiment que l’on connaît commencèrent en 1968 et s’achevèrent en 1971, il s’agissait de la partie du siège semblable à un drapeau au vent.

La coupole ne fut achevée qu’en 1980.

C’est Oscar Niemeyer qui en fut le créateur et l’architecte et il disait de son chef d’œuvre : 

« Le siège du PCF constituera dans cette ville, un exemple d’architecture contemporaine, un point d’attraction et de tourisme. Un bâtiment aux formes nouvelles, simples, sans finitions luxueuses et superflues. La maison du travailleur. Et le siège du PCF ne sera pas simplement un bon exemple d’architecture, mais une marque de la société socialiste ».