À la rentrée, une vie étudiante toujours plus chère

Cover Image for À la rentrée, une vie étudiante toujours plus chère

L’inflation en France s’installe et concerne notamment les étudiants. Accentuant la crise du pouvoir d’achat avec une augmentation de 6,1 % en juillet 2022 sur un an sur la plupart des produits et notamment de premières nécessités.

Une fois n’est pas coutume, cette augmentation des prix a plus d’impact sur les étudiants, déjà mis à mal par des années d’inaction gouvernementale. Le bilan annuel d’augmentation du coût de la vie étudiante du syndicat UNEF démontre une augmentation record de 6,47 %, soit, 428 € en plus par an pour les étudiantes et les étudiants en moyenne. Si l’on regarde les 5 dernières années, le coût de la vie a augmenté de 16,8 % au total. 

Le logement étudiant augmente de 1,37 %. Alors qu’il est déjà compliqué de trouver un logement dans les villes étudiantes, cette augmentation va accroître les inégalités d’accès au logement déjà bien présentes. 

Des batailles en cours

Les transports subissent aussi une augmentation dans une majorité des villes. Garder une tarification accessible ou rendre les transports en commun gratuits est d’autant plus important face à l’augmentation du prix de l’essence, mais aussi pour des raisons écologiques. Par exemple à Toulouse, les jeunes communistes mènent bataille pour sauver la tarification jeunesse du service de transport.

Évidemment, le gouvernement face à cette hausse terrible ne propose qu’une augmentation de 4 % des bourses bien insuffisante et ne concernant qu’une minorité d’étudiants, il est temps de réagir concrètement à cette hausse en revoyant entièrement le système de bourse et en instaurant un revenu étudiant au-dessus du seuil de pauvreté afin de mettre à l’abri la totalité des étudiants.

Garantir un avenir pour les étudiantes et étudiants est un enjeu de notre société. Les universités sont aussi des centres de recherches qui doivent permettre de préparer l’avenir, de se prémunir contre les crises économiques, sociales et avant tout écologiques qui nous attendent. Permettre à chacune et chacun d’étudier dans les meilleures conditions possibles, c’est une garantie de pouvoir obtenir la jeunesse la mieux formée et prête à construire la société de demain.