Majoritaire à l’Assemblée, minoritaire dans le pays

publié le dans
Cover Image for Majoritaire à l’Assemblée, minoritaire dans le pays

Une série de projets de loi pour la rentrée ? Même si les contenus restent globalement inconnus à ce jour, la philosophie générale semble se dessiner : cet été le gouvernement a fait preuve de son total décalage vis-à-vis des aspirations populaires.

Le ministre de l’Éducation nationale est dans l’inaction, alors que nous manquons d’enseignants pour la rentrée. Pire, mi-juillet, 94 000 bachelières et bacheliers n’avaient toujours pas d’affectation dans l’Enseignement supérieur pour la rentrée. Aucun chiffre n’est communiqué depuis. 

Le ministre de l’Intérieur est dans l’outrance et la polémique, alors que les gardiens de la paix manquent de moyens et que l’accueil que nous réservons aux migrants est indigne de la 5e puissance économique mondiale. 

Le ministre du Travail est impopulaire avec son projet de réforme de l’assurance chômage, alors que le travail ne permet plus de vivre dignement. Le gouvernement multiplie les primes, pour ne surtout pas parler des salaires. Or, sans salaire, pas de cotisations sociales, et sans cotisations sociales, plus de solidarité entre les salariés. 

La Première ministre prépare sa grande loi sur l’écologie, mais sans s’attaquer aux logiques du capital et sans mettre un terme à la désindustrialisation en bande organisée du pays, nous pouvons d’ores et déjà imaginer que cette loi tapera à côté.

Dans un contexte de majorité relative au parlement, le gouvernement va probablement, comme sur les lois relatives au pouvoir d’achat, donner des gages à la droite pour faire voter ses textes. Obsédée par l’obtention d’une majorité de façades à l’Assemblée, la majorité semble oublier les Françaises et les Français. 

Le gouvernement est en difficulté. Le monde du travail et la jeunesse doivent se mobiliser massivement le 29 septembre pour mettre en échec le gouvernement d’Elisabeth Borne et exiger des augmentations de salaire. Nous voulons une France du travail digne et émancipateur, donc du travail qui paie bien et que nous avons choisi. 

Martelons-le partout pendant l’automne qui s’annonce explosif !